Masque chirurgical à 3 couches

Le masque chirurgical de par son nom est un masque porté par les professionnels de la santé au bloc opératoire durant chaque intervention chirurgicale. Il est conçu pour empêcher les germes présents dans leurs voies respiratoires de sortir et donc de contaminer le champ opératoire qui lui est stérile.

[Mis à jour le lundi 18 mai 2020]

Il est aussi porté par de nombreux personnels de santé qui prodiguent des soins aux patients. On le retrouve également porté par le grand public pour se protéger des micro-organismes dans un contexte d’épidémie ou de pandémie.

Masque chirurgical 3 couches
Le masque chirurgical est très simple à utiliser et s’ajuste rapidement à tous les visages.

Actuellement, on voit ce type de masque utilisé pour se protéger contre des infections comme le Coronavirus.

Est-il vraiment efficace face au COVID-19 ? Selon le professeur Jean-Christophe Lucet, OUI. La transmission du Coronavirus (comme la grippe) s’effectue via le transfert de grosses particules. Partant du fait que le masque chirurgical (aussi appelé masque de soin) peut tout à fait arrêter ce genre de particules, il est donc tout à fait adapté à la situation.

Port du masque chirurgical face au Coronavirus COVID-19

L’avis de Jean-Christophe Lucet, professeur de Microbiologie et spécialisé en hygiène hospitalière.

Aucun produit(s) trouvé(s)

Port du masque chirurgical (FFP1) face au Coronavirus COVID-19

Autre avis. Celui du docteur Alexandre Bleibtreu, du Service de Maladies Infectieuses et Tropicales de la Pitié Salpêtrière (Paris). Cette interview est plus destinée aux personnels de santé mais se révèle très intéressante quant à l’efficacité du masque chirurgical.

Quid des masques FFP1, FFP2 ?

☛ lecture à partir de 09 minutes 20 secondes

À quelle fréquence faut-il les changer ?

☛ lecture à partir de 12 minutes 17 secondes

Peut-on utiliser un masque FFP2 périmé ?

☛ lecture à partir de 13 minutes 26 secondes

Le masque chirurgical en détail

Le masque chirurgical est composé de trois couches de tissu non tissé de haute qualité. Offrant un effet filtrant plus fort et plus respirant.

Ses attaches peuvent être des boucles, des bandes ou des élastiques. Elles permettent de maintenir le masque sur le visage en appui du pont de nez .

Le pont de nez flexible en métal est intégré. Ce qui permet :

  • d’ajuster librement la forme en fonction de la forme du visage
  • d’augmenter le degré d’ajustement du visage
  • d’ajuster également le masque en fonction de la hauteur du nez

Composé de tissu, sans pigment, il est non irritant pour la peau.

Masque chirurgical et normes

Le masque chirurgical doit être conforme à la norme française et européenne NF EN 14683. Celle-ci définit 3 types d’efficacité en matière de filtration bactérienne :

  • Premier type (I) : efficacité de filtration bactérienne supérieure à 95 %
  • Deuxième type (II) : efficacité de filtration bactérienne supérieure à 98 %
  • Troisième type (III) : efficacité de filtration bactérienne supérieure à 98 % avec une résistance aux éclaboussures.

De ces types d’efficacité, découlent les appellations suivantes pour les masques chirurgicaux de type FFP. L’appellation FFP concerne directement les masques respiratoires individuels. Ces derniers sont conçus selon la norme NF EN 149 et sont déclinés en 3 niveaux de capacité de filtration :

  • FFP1 : ces masques filtrent au moins 80 % des aérosols*
  • FFP2 : ces masques filtrant au moins 94 % des aérosols*
  • FFP3 : ces masques filtrant au moins 99 % des aérosols*

* gouttelettes et particules en suspension dans l’air

Il est à préciser que les masques chirurgicaux sont également testés selon un autre critère très important : leur fuite totale vers l’intérieur.

Pour qui ?

Il convient particulièrement aux métiers listés ci-dessous et dont les exerçants se doivent de protéger leurs patients :

  • docteurs
  • chirurgiens
  • infirmières
  • infirmières à domicile
  • vétérinaires
  • esthéticiennes
  • masseuses
  • tatoueurs

et bien sûr tous les autres métiers liés au domaine médical.

Comment mettre un masque chirurgical

Comment ôter un masque chirurgical

En réalité, il ne sert à rien de porter un masque chirurgical si vous ne prenez quelques  précaution lorsque vous l’enlever de votre visage. Car vous risquez de vous contaminer lors de cette étape.

Précautions à prendre :

  • se laver les mains à l’aide d’un savon ou une friction hydroalcoolique des mains
  • toujours manipuler le masque par les liens pour l’enlever et ne jamais être en contact avec la face extérieure
  • jeter le masque sans délai après l’avoir enlevé
  • répéter le lavage des mains comme indiqué lors de la première étape

Durée d’utilisation

De manière générale, vous devez changer le masque :

  • toutes les 4 heures, en cas de port de longue durée
  • en cas de souillure ou de projection
  • s’il a été touché et/ou baissé au niveau du cou

En conclusion

En définitive, le masque chirurgical est donc un masque qui a son utilité. Non seulement pour les personnels soignants mais pour toute autre personne qui souhaiterait se protéger mais aussi protéger son entourage.

Ce masque est en tout cas le masque idéal pour se protéger du Coronavirus COVID-19 comme d’autres virus. C’est sans doute pour cela qu’il rencontre autant de succès chez les particuliers.

Et vous, le portez-vous actuellement ? Avez-vous des marques de masques chirurgicaux à me recommander et qui offrent une très bonne qualité ? Car je dois vous avouer qu’il n’est pas évident d’en acheter et d’en trouver de bonne qualité.

1 réflexion au sujet de « Masque chirurgical à 3 couches »

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest