Masques FFP, 3 niveaux de protection

Il existe différents niveaux de protection dans la catégorie des masques FFP : 3 au total. Mais qu’est-ce qui les différencie les uns des autres ? Que signifie les chiffres de 1 à 3 juste après les trois lettres ? Sans tarder, je vous donne les réponses.

[Dernière mise à jour : 10 mai 2020]

Premièrement, les masques FFP sont des masques respiratoires filtrants. Ils protègent ceux qui les portent. De l’inhalation de fines gouttelettes jusqu’aux particules en suspension dans l’air.

C’est pour cela qu’ils sont des équipement de protection individuel à part entière. Ils sont utilisés par de nombreux professionnels de santé ou d’employés qui souhaitent se protéger contre diverses maladies transmissibles dans l’air : poussières ou toutes autres particules qui pourraient affecter leur santé. L’amiante par exemple.

Masques FFP : leurs 3 niveaux de protection

Tout d’abord, FFP signifie littéralement en anglais « Filtering Facepiece particles ».

TRADUCTION EN FRANÇAIS
Filtering = Filtration
Facepiece = Masque
Particles = Particules

Tout masque de protection FFP doit respecter des critères d’exigence définies par la norme EN 149 relatifs aux appareils de protection respiratoire.

Cette norme classe les masques de protection FFP en trois niveaux de capacité de filtration mais les classe aussi en fonction du taux de fuite vers l’intérieur.

Masques FFP1

Masque FFP1 - Niveau de protection

Il s’agit des masques FFP les moins filtrants des 3. Ils sont adaptés pour des environnements de travail où les poussières ne sont pas toxiques mais peuvent provoquer des irritations des voies respiratoires. Ils vous protègent de manière efficace contre tout type de poussière et de particules fines ; ciment, cellulose, coton, farine, charbon, métaux ferreux, huiles végétales, bois tendres.

Les employés du bâtiment les utilisent fréquemment. Notamment lors des travaux de gros œuvre. Également utilisés dans l’agroalimentaire.

Les masques de protection FFP1 sont donc des masques respiratoires qui protègent le porteur contre les poussières et fines particules non toxiques. La concentration de ces aérosols solides ou liquides ne doit pas dépasser 4 fois la valeur limite d’exposition professionnelle (VME).

Les fabricants de masques utilisent des élastiques jaunes pour l’identifier.

  • capacité de filtration d’aérosols : 80 % au minimum.
  • pourcentage de fuite vers l’intérieur : 22 % au maximum

Masques FFP2

Masque FFP2 - Niveau de protection

Pour bien et mieux se protéger, ces sont les masques respiratoires les plus utilisés toutes professions confondues.

Les masques FFP2 sont particulièrement adaptés pour des environnements de travail où l’air ambiant contient des agents toxiques et mutagènes.

Ils vous protègent de toutes sortes de particules très fines, de vapeurs ou de fumées dont l’inhalation à long terme peut provoquer des maladies respiratoires graves comme le cancer du poumon. Ils sont aussi capables de vous protéger des bactéries et des virus présents dans l’air.

Les masques respiratoires FFP2 sont utilisés dans les hôpitaux, les laboratoires, l’industrie du textile, la métallurgie mais aussi bien d’autres domaines qui nécessitent une protection très efficace des voies respiratoires.

Ils permettent de se protéger des aérosols solides ou liquides aux toxicités faibles. Leur concentration ne doit pas dépasser 10 fois la valeur limite d’exposition professionnelle (VME).

Les masques FFP2 ont des élastiques de couleur blanche ou bleue.

  • capacité de filtration d’aérosols : 94 % au minimum.
  • pourcentage de fuite vers l’intérieur : 8 % au maximum

Masques FFP3

Masque FFP3 - Niveau de protection

Les masques FFP3 sont les plus filtrants des masques FFP avec une excellente protection contre les affections des voies respiratoires.

Ils protègent des très fines particules toxiques comme l’amiante, le plomb, la silice ou les fumées et gaz nocifs. Ils garantissent même le filtrage de substances ou de particules cancérigènes et radioactives.

Les FFP3 permettent de se protéger contre des agents pathogènes comme les virus, les bactéries, les spores ou les champignons.

Domaines d’utilisation : traitement des déchets toxiques, hôpitaux, industrie pharmaceutique, industrie chimique, industrie textile, laboratoires et tous les autres domaines faisant face à un risque de contamination.

Ils apportent une protection contre les aérosols solides ou liquides toxiques où sa concentration est efficace jusqu’à 20 fois la valeur limite d’exposition professionnelle (VME).

Les masques respiratoires FFP3 sont toujours identifiés par les fabricants au moyen d’élastiques rouges.

  • capacité de filtration d’aérosols : 99 % au minimum.
  • pourcentage de fuite vers l’intérieur : 2 % au maximum

Masques FFP : conclusion

En résumé, les masques FFP sont des masques de protection respiratoire qui vous assurent une protection minime à maximale en fonction de leur domaine d’utilisation. Grâce à eux, vous pouvez travailler sereinement dans l’environnement qui vous entoure.

À des niveaux de risque plus ou moins importants, ne négligez pas leur niveau de protection lorsque vous les achetez.

Pour conclure, j’ai une petite question. Utilisez-vous ces masques FFP dans la vie de tous les jours ? Si oui, dans quel cadre ?

1 réflexion au sujet de « Masques FFP, 3 niveaux de protection »

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest