Porter un masque : un geste barrière et citoyen

Porter un masque dans les circonstances actuelles est très important. Quel que soit le type de masque d’ailleurs car même les masques en tissu ont un pouvoir filtrant.

De bonnes raisons de porter un masque

Pour commencer, voici une vidéo de la chaine NHK au Japon qui s’est penchée sur le sujet. Avec des expériences très intéressantes suivies des interviews de plusieurs scientifiques.

Nous vous invitons à regarder en entier l’extrait de cette émission que nous avons traduit en français. Vous constaterez que porter un masque lors d’une épidémie ou pandémie comme le Coronavirus COVID-10 est primordial. Et qu’il limite très fortement les risques d’infection.

Expérience : une personne tousse au milieu d’une dizaine de personnes

Porter un masque : expérience d'une personne qui tousse au milieu d'une dizaine d'autres personnes

Le laboratoire du professeur Masashi Yamakawa a mené une expérience retraçant le mouvement des micro gouttelettes dans une pièce. L’expérience simule une personne qui tousse au milieu d’une dizaine de personnes. Celle-ci est menée dans un espace fermé de la taille d’une salle de classe.

On constate alors que les micro gouttelettes continuent de bouger et d’évoluer. Au bout de 20 minutes, elles sont encore en suspension dans l’air ! Et contaminent bien sûr toutes les personnes se trouvant dans la même pièce.

Extrait de l’émission : COVID-19 : Fighting a Pandemic – Documentaire de la chaine NHK.

Vous l’aurez compris. Le port d’un masque peut limiter fortement l’émission de micro gouttelettes.

Aussi, aérer les pièces ou vous vivez et travaillez est essentiel pour éviter d’être infecté.

Porter un masque dès maintenant sans attendre le déconfinement

« Aux masques citoyens ! » Le titre du communiqué de l’Académie nationale de médecine est sans ambiguïté : « Le port du masque anti-projections doit être généralisé dans l’espace public » pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

« C’est même une attitude citoyenne » et « une simple recommandation ne peut suffire ».

Académie nationale de Médecine : Aux masques citoyens !

L’Académie nationale de Médecine le recommande d’ailleurs depuis le 22 avril.

Porter un masque mais à condition de bien l’utiliser

Le port d’un masque en tissu ou de type chirurgical peut bien sûr vous protéger et votre entourage également. Mais à condition de suivre scrupuleusement les règles d’usage et d’entretien.

Néanmoins, il n’existe à l’heure actuelle aucune recommandation officielle pour le port du masque.

Voici donc nos conseils :

  • Porter un masque doit être accompagné de lavages des mains fréquents :
    – avant de le mettre
    – durant son usage
    – avant de l’enlever
    – après l’avoir enlevé et jeté
  • Si le masque n’est pas positionné correctement, il perd de son utilité. Veillez à appliquer correctement le masque sur votre visage. De façon à recouvrir le nez et la bouche et qu’aucun espace n’existe entre le visage et le celui-ci.
  • Une fois mis, on ne touche plus son masque ! Si vous le touchez avec les mains, il faudra tout reprendre à zéro. Car vous aurez potentiellement posé des particules virales sur vos doigts. Au risque de vous infecter.
  • Porter le même masque 4 heures au maximum. Changez-le s’il est devenu trop humide.

Particularités pour les masques en tissu

  • Une fois le masque retiré de votre visage, placez-le sans toucher le tissu dans un sac plastique. Un contenant hermétique tel une boite en plastique peut être utilisée.
  • Lavage du masque : sélectionnez un cycle à 60 °C minimum pour au moins 30 minutes. N’ajoutez ni adoucissant ni lessive 2-en-1 car ils peuvent obstruer les mailles du tissu.
  • Si vous avez la possibilité, séchez votre masque à l’air libre plutôt qu’au sèche-linge.

Conclusion

Tout bien pesé, porter un masque doit être un geste barrière mais aussi un nouveau geste citoyen. Penser à soi mais aussi penser aux autres qui nous entourent.

Certes, nous ne sommes pas encore habitués à cet usage. Mais d’autres pays ont franchi le pas depuis de nombreuses années comme en Corée du Sud ! Alors pourquoi pas nous ?!

Et vous, êtes-vous prêt à adopter cette nouvelle pratique ? Là trouvez-vous difficilement applicable pour vous où vos enfants ?

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest